Adieu les cons

Adieu les cons

  • La piste aux étoiles

Fiche technique

Titre en VF
Adieu les cons
Titre en VO
Adieu les cons
Année (copyright)
2020
Réalisateur(s) et acteurs principaux
Réalisateur Albert Dupontel, Acteurs, Virginie Efira, Albert Dupontel, Nicolas Marié, Jackie Berroyer, Catherine Davenier, Philippe Uchan, Michel Vuillermoz, Bouli Lanners, Laurent Stocker, Terry Gilliam, Grégoire Ludig, David Marsais
Genre(s)
Comédie dramatique
Thématiques
Filmer la maladie, Enfants abandonnés, Informatique et informaticiens, Pulsions suicidaires, Monde du travail et de l'entreprise, Aveugles, César du meilleur film, Films de 2020
Pays de production
France
Durée
1 h 25 min
Résumé
Suze Trappet, coiffeuse de son état, a une maladie pulmonaire qui lui laisse peu de temps à vivre. Elle compte bien l'employer, ce temps, à retrouver l'enfant qu'elle a dû abandonner à la naissance, alors qu'elle était ado. De son côté, JB, informaticien, se voit mis sur la touche après de longs mois passés à travailler sur un programme de sécurité. N'ayant que son travail dans la vie, il décide de suicider. Les destins de Suze et JB vont se croiser de manière assez improbable.
IMDB

Mon avis

Un petit bolide mélodramatique, entre la fable et le conte moderne. On retrouve avec plaisir le cinéma généreux et plein d’énergie de Dupontel, son sens de l’absurde, sa tendresse désespérée. Le scénario est plein de trouvailles amusantes ou émouvantes, avec quelques perles de dialogues (le rendez-vous chez le médecin, au début du film, notamment). Le casting est bon, voire très bon. La narration fuse ; on ne s’ennuie pas une seconde. Il y a cependant un revers à cette médaille : un côté « too much » en tout. Un scénario ultra-romanesque sur un temps de film très court, dégageant un sentiment de trop-plein et de trop-vite. Un regard critique sur notre monde contemporain certes juste, mais appuyé et poussé jusqu’à la caricature malheureusement. Une esthétique artificielle qui laisse rarement le film « respirer ». Tout en profitant du divertissement, on peut donc osciller entre des impressions assez contradictoires.

César 2020 du meilleur film, du meilleur réalisateur, du meilleur scénario original, du meilleur acteur dans un second rôle (Nicolas Marié), de la meilleure photographie, des meilleurs décors.

Frédéric Viaux (film vu le 28/05/2021)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *