Au fil de l’eau… / House by the River

House by the River

  • La piste aux étoiles

Fiche technique

Titre en VF
Au fil de l'eau... / House by the River
Titre en VO
House by the River
Année (copyright)
1949
Réalisateur(s) et acteurs principaux
Réalisateur Fritz Lang, Acteurs, Louis Hayward, Lee Bowman, Jane Wyatt, Dorothy Patrick, Ann Shoemaker, Jody Gilbert, Sarah Padden
Genre(s)
Drame, Policier / Crime, Film noir
Thématiques
Écrivains (romanciers - dramaturges - poètes), Relations entre frères, Au bord de l'eau, Culpabilité, Maîtres et serviteurs, Manipulations, Films de 1949
Pays de production
États-Unis
Durée
1 h 25 min
Résumé
Début du XXe siècle. Une ville fluviale, aux États-Unis. Un écrivain bourgeois se voit refuser tous ses manuscrits par les éditeurs. Il se console comme il peut, notamment auprès de sa bonne. Mais les choses tournent mal. La belle se rebelle. L'homme use de sa force pour la faire taire et la tue. Avec l'aide de son frère, il fait disparaître le corps dans le fleuve qui borde la maison. Un épisode tragique qui va développer son inspiration littéraire et son machiavélisme...
IMDB

Mon avis

C’est avant tout un superbe film expressionniste, au noir et blanc très contrasté. Ombres et lumières, vérité et mensonges, sentiments avoués et inavoués… La présence du fleuve est par ailleurs envoûtante, avec ses méandres tortueux, ses rives aux branchages emmêlés, ses eaux lourdes de secrets, son cours mystérieux qui, tel le destin, semble échapper aux volontés humaines. L’opposition entre les deux personnages masculins principaux est quant à elle assez manichéenne. D’un côté, le fourbe, le menteur, le manipulateur. De l’autre, le bon, le juste, qui porte la culpabilité de son frère. Plus original : le thème du crime comme source d’inspiration littéraire et de réalisation de soi… jusqu’à un certain point. Quand la réalité nourrit la fiction… Petit bémol : le final, à rebondissements, est un peu tiré par les cheveux.

Frédéric Viaux (film vu le 01/12/2008)

Commentaires 1

  1. Riquet36

    Même si le scénario est un peu convenu, les acteurs sont formidables. Louis Hayward, une découverte, joue parfaitement un parfait Tartuffe (un côté Jean Topart).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *