La Dame du vendredi

His Girl Friday

  • La piste aux étoiles

Fiche technique

Titre en VF
La Dame du vendredi
Titre en VO
His Girl Friday
Réalisateur(s) et acteurs principaux
Réalisateur Howard Hawks, Acteurs, Cary Grant, Rosalind Russell, Ralph Bellamy, Gene Lockhart, John Qualen, Helen Mack, Alma Kruger, Porter Hall, Ernest Truex, Cliff Edwards, Clarence Kolb, Billy Gilbert
Genre(s)
Comédie, Amour
Thématiques
Adaptations de pièces de théâtre, Couples en crise, Journalistes et médias, Arrivistes, Agents d'assurances, Manipulations, Corruptions, Peine de mort, Pulsions suicidaires, Prisons, Évasions ou tentatives d'évasion, Titres en VF peu inspirés, Films de 1939
Pays de production
États-Unis
Année (copyright)
1939
Durée
1 h 35 min
Résumé
Séparée de son mari, rédacteur en chef d'un grand quotidien où elle travaillait comme journaliste, Hildy Johnson fait un petit come-back dans les locaux du journal pour annoncer qu'elle s'est fiancée à un agent d'assurances et qu'elle n'aspire désormais qu'à une vie paisible de femme au foyer. Walter Burns, le mari, va tout faire pour détourner sa femme de son nouveau projet de vie, en ravivant chez elle la flamme du scoop...
IMDB

Mon avis

Elle, libérée mais trop. Lui, charmeur et manipulateur. Un couple en crise dans un contexte journalistique. Une dernière collaboration le temps d’une affaire judiciaire… Voilà le topo de cette comédie adaptée librement d’une pièce de théâtre de Ben Hecht et Charles MacArthur. Comédie où la guerre des sexes s’accompagne d’une guerre du scoop. Howard Hawks (L’Impossible Monsieur Bébé) aborde tout cela à sa sauce, relevée et piquante : mise en scène follement rythmée autour de dialogues plein d’esprit et d’humour. Dialogues qui fusent non-stop et maintiennent une situation de crise permanente et délirante. C’est un sacré feu d’artifice verbal, sur un débit rarement égalé. Les affaires de cœur sont croustillantes. Les relations entre politique, justice et presse sont passées à la moulinette critique et caustique. Et les journalistes en prennent particulièrement pour leur grade : opportunistes, menteurs, cyniques, magouilleurs sans scrupule… Au final, cette Dame du vendredi (titre qui n’a guère de sens en français – “Girl Friday” désigne en anglais une “employée à tout faire”) est l’un des films les plus en verve de Howard Hawks.

Frédéric Viaux (film vu le 05/04/2020)

Votre avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *