Le Sous-sol de la peur

The People Under the Stairs

  • La piste aux étoiles

Fiche technique

Titre en VF
Le Sous-sol de la peur
Titre en VO
The People Under the Stairs
Année (copyright)
1991
Réalisateur(s) et acteurs principaux
Réalisateur Wes Craven, Acteurs, Brandon Quintin Adams, Wendy Robie, Everett McGill, A.J. Langer, Ving Rhames, Sean Whalen, Bill Cobbs, Kelly Jo Minter
Genre(s)
Épouvante / Horreur, Comédie
Thématiques
Adolescents, Au voleur !, Maisons de l'horreur, Labyrinthes, Évasions ou tentatives d'évasion, Folie, Relations entre frères et sœurs, Inceste, Cannibalisme, Los Angeles, Titres en VF peu inspirés, Films de 1991
Pays de production
États-Unis
Durée
1 h 40 min
Résumé
Dans un quartier délabré de Los Angeles, une famille est menacée d'expulsion. Fool, le plus jeune des enfants, s'acoquine avec un cambrioleur pour rendre une petite visite aux propriétaires de son immeuble, sur lesquels courent d'inquiétantes rumeurs. Leur maison, en tout cas, réserve bien des surprises.
IMDB

Mon avis

Le titre du film en VF est nul mais explicite… À la différence de La Nuit des morts-vivants, où la maison apparaît comme un refuge (précaire) contre la menace extérieure, ici, la menace est intérieure et certains personnages jouent leur survie en essayant de trouver une sortie. Expert du film d’épouvante et d’horreur, Wes Craven (Les Griffes de la nuit, La Colline a des yeux, Scream…) exploite à fond cet espace clos pour le rendre flippant et propice à de nombreuses courses-poursuites : couloirs lugubres, passages secrets, trappes, escaliers-toboggans. Sans oublier le fameux sous-sol où sont enfermées d’étranges créatures. Au cœur de ce labyrinthe, le personnage principal est un ado black, petit dur à la langue bien pendue. Il parle à la façon des héros de films d’action, typique des années 1980-1990, mélange de frime et de vulgarité claquante. C’est assez drôle. Le film aussi, d’ailleurs, est truffé d’humour. Craven développe une tonalité « burlesque horrible » qui est plaisante. Le couple habitant la maison, notamment, est complètement dingue : « Papa » et « Maman », bien que frère et sœur… Lui, souvent en tenue SM noire très seyante. Elle, en mégère hystérique. Sans oublier la petite fille, Alice… au pays des horreurs.

Frédéric Viaux (film vu le 18/07/2009)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *