Rusty James

Rumble Fish

  • La piste aux étoiles

Fiche technique

Titre en VF
Rusty James
Titre en VO
Rumble Fish
Année (copyright)
1983
Réalisateur(s) et acteurs principaux
Réalisateur Francis Ford Coppola, Acteurs, Matt Dillon, Mickey Rourke, Diane Lane, Dennis Hopper, Diana Scarwid, Vincent Spano, Nicolas Cage, Chris Penn, Laurence Fishburne, Tom Waits, William Smith, Sofia Coppola
Genre(s)
Drame
Thématiques
Bandes rivales, Relations entre frères, Quêtes identitaires, Ivresses et alcoolisme, Films de 1983
Pays de production
États-Unis
Durée
1 h 30 min
Résumé
Rusty James est un "mauvais garçon" qui aime la castagne, les filles, l'alcool... et son frère, The Motorcycle Boy. Entre un père poivrot cultivé et une mère absente, les deux frangins cherchent leur identité et le chemin de la liberté.
IMDB

Mon avis

Sur le fond, rien de transcendant. Rusty James est tiré d’un best-seller jeunesse de Susan Hinton (qui fait une apparition dans le film, sous les traits d’une prostituée). Francis Ford Coppola reste dans la lignée de son film précédent, Outsiders : affrontements entre clans de jeunes, oisiveté, drague, évocation d’un mal-être, entre psychanalyse light et Salut les copains. Mais sur la forme, c’est un festival. Une esthétique très travaillée du début à la fin. Un hommage à l’expressionnisme : noir et blanc superbe, jeux d’ombres très graphiques, brume artificielle, cadrages insolites, gros plans et travail de la profondeur de champ. Côté bagarre, la scène de l’entrepôt, très chorégraphiée, est digne de West Side Story. Et la grosse horloge qui apparaît plus tard est probablement un clin d’œil à Harold Lloyd. Bref, c’est un film truffé de références, réalisé par un surdoué cinéphile. Cela vaut aussi pour le personnage de Mickey Rourke (The Motorcycle Boy) qui fait écho à celui de Marlon Brando dans L’Équipée sauvage : personnage énigmatique, paumé, félin et séducteur, imposant malgré sa petite voix. Mickey Rourke est la révélation du film. À noter que la musique, jazzy-rock (avec beaucoup de percussions), est signée Stewart Copeland, le batteur de Police.

Le titre en VO, Rumble Fish, signifie « poisson combattant ». On en retrouve quelques spécimens à l’écran, symboles de la destinée des deux frères et seules touches de couleur dans le noir et blanc.

Grand Prix de la critique internationale au festival de San Sebastián 1984.

Frédéric Viaux (film vu le 23/07/2009)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *