The Intruder

I Hate Your Guts

  • La piste aux étoiles

Fiche technique

Titre en VF
The Intruder
Titre en VO
I Hate Your Guts
Réalisateur(s) et acteurs principaux
Réalisateur Roger Corman, Acteurs, William Shatner, Frank Maxwell, Leo Gordon, Jeanne Cooper, Beverly Lunsford, Katherine Smith, Robert Emhardt, Charles Beaumont, Charles Barnes
Genre(s)
Drame
Thématiques
Chroniques du racisme ordinaire, Mécanique des foules, Journalistes et médias, Hôtels, Manipulations, Sauvagerie des honnêtes gens, Films de 1961
Pays de production
États-Unis
Année (copyright)
1961
Durée
1 h 25 min
Résumé
États-Unis, années 1950. Un homme au complet blanc arrive dans une petite ville du Sud, s'installe dans un hôtel et commence à prendre la température locale au sujet de l'application des nouvelles lois de déségrégation. Représentant une organisation "à vocation sociale", Adam Cramer va tenir des meetings avivant la haine raciale et tout mettre en œuvre pour créer un désordre public fatal à la communauté noire, malgré l'intervention d'un journaliste.
IMDB

Mon avis

C’est une curiosité dans l’abondante filmo de Roger Corman, roi de la série B à petit budget, essentiellement connu pour ses réalisations fantastico-horrifiques (notamment quelques adaptations des nouvelles d’Edgar Allan Poe). Et c’est un film que le cinéaste affectionnait particulièrement, tant par son ambition politique que par l’investissement qu’il lui a demandé (engagement de fonds personnels eu égard à la frilosité des producteurs, tournage dans un contexte social encore brûlant…). Un chaud-froid qui allait malheureusement s’accompagner d’un vent dans les salles US, malgré un bon accueil critique, et renvoyer Corman à ses divertissements grand public. Le film n’a même pas connu de sortie dans les salles françaises.
Sans crier au chef-d’œuvre, on est agréablement surpris par la bonne tenue de ce drame court et intense. Tout n’est pas subtil dans la réalisation et dans l’utilisation de la musique, mais Corman maîtrise cette matière politico-sociale tendue, matière fournie par un roman de Charles Beaumont (par ailleurs acteur ici – le proviseur – et scénariste de Corman sur d’autres films). Chronique du racisme ordinaire dans le Sud états-unien, manipulation des foules, sauvagerie des honnêtes gens… L’histoire est captivante et intéressante jusque dans son dénouement. Le film offre aussi un beau rôle à William Shatner (Star Trek) en tribun charmeur, populiste et machiavélique.

Frédéric Viaux (film vu le 23/03/2020)

Votre avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *