X

X

  • La piste aux étoiles

Fiche technique

Titre en VF
X
Titre en VO
X
Année (copyright)
2022
Réalisateur(s) et acteurs principaux
Réalisateur Ti West, Acteurs, Mia Goth, Martin Henderson, Brittany Snow, Kid Cudi, Jenna Ortega, Owen Campbell, Stephen Ure, James Gaylyn
Genre(s)
Épouvante / Horreur, Comédie
Thématiques
Texas, Industrie pornographique, Mises en abyme, Personnages acteurs, Personnages réalisateurs - metteurs en scène, Personnages producteurs (cinéma - TV - théâtre), Rêve américain, Let's talk about sex, Il était une foi, Humour noir, Acteurs jouant plusieurs rôles dans un film, Films de 2022
Pays de production
États-Unis
Durée
1 h 45 min
Résumé
Texas, 1979. Les membres d'une petite boîte de strip-tease, accompagnés d'un réalisateur et de son assistante, font route vers une ferme où ils ont loué un bâtiment afin d'y tourner un film porno. Les propriétaires des lieux, un couple de personnes très âgées, ne connaissent pas les intentions de leurs locataires. Mais cet afflux de jeunesse, de liberté et de sensualité va très vite leur taper sur le système.
IMDB

Mon avis

Bonne surprise que ce film d’horreur vintage, réalisé à la manière des films d’horreur des années 1970-80. L’exercice de style est malin et soigné, tant au niveau du scénario, des dialogues, de la mise en scène et de l’interprétation (avec un double rôle pour Mia Goth). Références attendues et bien senties à quelques fleurons du genre. Déroulé narratif classique, prévisible mais réjouissant dans sa façon de revisiter les clichés du genre. Ambiance mi-rigolarde mi-flippante, d’une coolitude hémoglobineuse bien équilibrée. Au-delà de l’exercice de style, le tableau des États-Unis de l’époque est intéressant, opposant une génération marquée par les guerres et imbibée de puritanisme à autre génération éprise de légèreté et d’indépendance, rêvant d’hédonisme et de gloire. Opposition qui se cristallise avec originalité autour de la thématique sexuelle, entre obsession et frustration. Si l’évocation de la sexualité de la jeunesse n’est pas plus étonnante que ça, celle de la sexualité du grand âge l’est beaucoup plus…  Et là, on peut rester partagé entre reconnaissance d’audace et gêne puissante face au traitement cash et hardcore du sujet. Un traitement plus allusif eût été plus judicieux et n’eût pas forcément rompu la cohérence du parallèle thématique. Mis à part cela, et quelques propos religieux un peu répétitifs, l’ensemble se tient bien et apparaît abouti dans son projet : jouer avec la forme tout en cultivant un fond dérangeant.

Frédéric Viaux (film vu le 06/11/2022)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *