Benedetta

Benedetta

  • La piste aux étoiles

Fiche technique

Titre en VF
Benedetta
Titre en VO
Benedetta
Année (copyright)
2020
Réalisateur(s) et acteurs principaux
Réalisateur Paul Verhoeven, Acteurs, Virginie Efira, Daphné Patakia, Charlotte Rampling, Louise Chevillotte, Lambert Wilson, Olivier Rabourdin, Hervé Pierre, Guilaine Londez, David Clavel, Clotilde Courau
Genre(s)
Histoire, Biographie, Érotisme
Thématiques
Juste un prénom, Renaissance (époque), Religieuses, Mysticisme, Il était une foi, Inquisition, Tortures, Amours lesbiens, Virus épidémies et autres contagions, Films de 2020
Pays de production
France,  Pays-Bas
Durée
2 h 05 min
Résumé
17e siècle, Italie, couvent de Pescia. La petite Benedetta entre dans les ordres. Elle se sent en communication avec la Vierge. Son mysticisme va croître au fil des années. À l'âge adulte, elle se considère comme l'épouse du Christ qu'elle voit régulièrement dans ses rêves ou hallucinations. Elle découvre également le monde des plaisirs charnels aux côtés d'une jeune sauvageonne recueillie par le couvent. Les miracles côtoient les blasphèmes jusqu'au jour où le Nonce et la peste viennent frapper aux portes de la ville.
IMDB

Mon avis

Titillant dans son pitch, décevant à l’écran. Il est difficile de prendre ce film très au sérieux, ne sachant par ailleurs pas quel était le niveau de sérieux du projet initial. Quoi qu’il en soit, on a l’impression par moments, assez souvent même, de voir un film de genre italien des années 1960-1970, dans un registre mystico-érotico-vaguement horrifique. La réalisation égrène balourdises et kitscheries qui peuvent au mieux amuser, au pire agacer. Elle n’éveille en tout cas qu’un mol intérêt pour les passions mystiques et saphiques du scénario. Les anachronismes n’ont, en outre, pas été un souci majeur de la production : Virginie Elfira est bien bronzée pour une nonne ayant vécu toute sa vie couverte des pieds à la tête, et la contemporanéité de certaines intonations, traits de vocabulaire ou autres postures corporelles fait sourire. Restent des décors et costumes Renaissance soignés, quelques dialogues savoureux et une interprétation générale qui fait son maximum pour croire à la chose.

Frédéric Viaux (film vu le 10/07/2021)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *