Marriage Story

Marriage Story

  • La piste aux étoiles

Fiche technique

Titre en VF
Marriage Story
Titre en VO
Marriage Story
Année (copyright)
2019
Réalisateur(s) et acteurs principaux
Réalisateur Noah Baumbach, Acteurs, Scarlett Johansson, Adam Driver, Azhy Robertson, Laura Dern, Alan Alda, Ray Liotta, Julie Hagerty, Merritt Wever, Wallace Shawn
Genre(s)
Drame
Thématiques
Couples en crise, Demandes en divorce, Personnages acteurs, Personnages réalisateurs - metteurs en scène, Avocats, Los Angeles, New York, Films de 2019
Pays de production
États-Unis,  Royaume-Uni
Durée
2 h 20 min
Résumé
Il est metteur en scène de théâtre. Elle est actrice. Ils sont mariés et ont un enfant. Elle a l'impression d'avoir dissout sa carrière et sa vie dans celles de son mari, de ne plus exister, de ne plus avoir de place. Elle prend l'initiative d'une séparation, quitte New York pour Los Angeles. Puis engage une procédure judiciaire, autour de la garde partagée de l'enfant, qui va beaucoup leur coûter.
IMDB

Mon avis

Cette production Netflix est un “Kramer contre Kramer” moderne, la chronique douloureuse d’une séparation puis d’un divorce. Un thème que Noah Baumbach avait déjà abordé joliment dans Les Berkman se séparent. Il s’inspire ici de sa propre séparation avec l’actrice Jennifer Jason Leigh et réalise son film le plus abouti, le plus fort, à ce jour. C’est d’abord extrêmement bien écrit. Dans le déploiement du scénario, dans les dialogues : intelligence, justesse, précision. Et surtout équilibre respectueux entre les caractérisations/motivations des deux personnages principaux, protagonistes de ce petit théâtre de l’amour (et de l’amour-propre) blessé, petit théâtre de la cruauté. Les portraits, la description du contexte familial puis celle de la dégradation progressive du climat d’affection et d’estime, au fil d’une procédure judiciaire tendue et peu glorieuse, sont finement orchestrés, entre déchirements et considérations douces-amères, laissant toujours sourdre une certaine tendresse, malmenée, et d’autant plus bouleversante. La mise en scène a le mérite d’être à la fois sobre et intense, permettant à Scarlett Johansson et Adam Driver d’exprimer leur talent dans ce registre dramatique. Un talent tout en profondeur et en nuances émotionnelles.
Oscar 2020 de la meilleure actrice dans un second rôle pour Laura Dern (l’avocate).

Frédéric Viaux (film vu le 18/03/2020)

Votre avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *