Drive

Drive

  • La piste aux étoiles

Fiche technique

Titre en VF
Drive
Titre en VO
Drive
Année (copyright)
2011
Réalisateur(s) et acteurs principaux
Réalisateur Nicolas Winding Refn, Acteurs, Ryan Gosling, Carey Mulligan, Bryan Cranston, Albert Brooks, Ron Perlman, James Biberi, Oscar Isaac, Kaden Leos, Christina Hendricks, Jeff Wolfe, Russ Tamblyn
Genre(s)
Action / Aventure, Thriller, Film noir
Thématiques
Los Angeles, Voitures, Cascadeurs, Hollywood au cinéma, Chauffeurs (privés - routiers - bus - taxi...), Mafias, Solitude, Voisins et voisines, Je sors de prison et c'est pas simple, Au voleur !, Chantages, Films de 2011
Pays de production
États-Unis
Durée
1 h 40 min
Résumé
Il parle très peu mais conduit très bien. Garagiste, cascadeur à Hollywood, il joue également les chauffeurs de luxe pour les braqueurs de Los Angeles et doit devenir pilote sur les circuits de stock-car avec l'appui de deux mafieux. Parallèlement, cet homme sans nom s'attache à une jeune femme, puis décide d'aider son mari qui traîne quelques casseroles après un passage en prison. Mais les choses vont mal tourner.
IMDB

Mon avis

Un film de genre assumé, avec ses stéréotypes, mais transcendé par un style superbe. Le Danois Nicolas Winding Refn (Pusher, Bronson, Le Guerrier silencieux), dragué par les studios américains, fait parler son talent de réalisateur en s’appuyant sur un scénario relativement basique, adapté d’un roman de James Sallis. Il en tire une belle mécanique, à la croisée des chemins d’un Michael Mann, pour l’esthétique léchée, et d’un Quentin Tarantino, pour les éclairs de violence saignante. Il y a beaucoup de plaisir et de séduction sur la pellicule et dans la bande son. Action parfaitement chorégraphiée et bien mise en valeur par le montage, jolie ambiance urbaine, ralentis d’enfer, BO emballante, avec de petites touches eighties… C’est la classe, sans les excès de vitesse à la mode dans les thrillers ou films d’action actuels. Parmi les morceaux de choix : la course-poursuite du début et la scène de l’ascenseur.

La réussite du film doit également beaucoup à Ryan Gosling, belle gueule, belle présence. Dans la lignée de Bullitt, en plus mystérieux, son personnage véhicule un curieux mélange d’impassibilité, de gentillesse, de brutalité, de mélancolie. Les autres personnages (comme celui interprété par Carey Mulligan) sont malheureusement moins intéressants, moins dessinés. On note, par ailleurs, la présence dans le casting de deux stars des séries TV : Bryan Cranston (Breaking Bad) et Christina Hendricks (Mad Men).

Au final, malgré ses limites, Drive donne sérieusement envie de retrouver Nicolas Winding Refn, qui n’a pas volé son Prix de la mise en scène à Cannes en 2011, et Ryan Gosling, au service d’histoires plus riches et ambitieuses.

Frédéric Viaux (film vu le 17/10/2011)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *